La Capoeira

Autrefois utilisée comme moyen de défense par les esclaves, la capoeira est en passe de devenir le premier sport national après le football au Brésil, pays dont elle est originaire.

Histoire

La capoeira trouve ses origines en Afrique, qui, durant les années 1700 à 1850, s’est vue vider de sa population. Nombre d’entre eux furent déportés aux Amériques. Au total, entre le XVI et XVIII siècle, plus de trois millions et demi d’esclaves sont déportés au Brésil. Les esclaves n’étaient pourtant pas venus seuls d’Afrique, ils avaient emmenés, avec eux, leurs cultures (chants, jeux, religions, rituels, contes, superstitions) ainsi que divers moyens de défense. Afin de lutter contre leurs oppresseurs, ils développèrent et s’enseignèrent une technique de combat qui permit à beaucoup de s’enfuir. Pour conserver cet art secret, les esclaves ajoutèrent de la musique et des chants aux séances d’entraînements. Ainsi, ils pouvaient le pratiquer sous le nez de leurs oppresseurs sans craindre leurs réprimandes. Les maîtres portugais voyaient dans cette activité un simple jeu innocent, plus proche de la danse que du combat. La musique quant à elle jouait aussi un rôle de communication car la variation du rythme pouvait servir de signal d’alarme lors de l’arrivée du gardien.

De la répression à nos jours

En 1888, malgré l’abolition de l’esclavage, la répression se durcit envers les capoeiristes, mais aussi à l’encontre de toutes les autres traditions afro-brésiliennes. La capoeira était devenue hors-la-loi. Ramenée de l’oubli dans les années 1930 par Mestre (maître) Bimba, ce dernier ouvrit la première Académie légale en 1937. Bimba travailla pour lui donner une nouvelle structure en modifiant les mouvements et en enrichissant la capoeira d’un nouveau style plus aérien, plus athlétique. Dans les années 70 à 80, la capoeira connut un grand développement au Brésil, et on vit alors apparaître de grands groupes, tels que ABADÁ-Capoeira Aujourd’hui, la capoeira contemporaine prend tout son essor et de nombreuses fédérations voient le jour. Elle est présente dans le monde en tier, se propage et s’installe en Europe, au Etats-Unis, en Afrique, en Autralie et en Asie.

La capoeira qu’est ce que c’est ?

La capoeira est un jeu, une lutte d’attaque et de défense pleine de malice et de dextérité effectuée sur des rythmes traditionnels brésiliens,
c’est d’ailleurs ce qui en fait sa particularité. Les mouvements des capoeiristes proches des animaux (primates, reptiles ou félins), sont soutenus par les rythmes de percussions des berimbaus, de l’attabaque et du pandeiro, les chants et les frappes de mains des autres capoeiristes qui forment un cercle,
c’est la « RODA ». A l’intérieur de ce cercle, l’aire de jeu, s’établit un dialogue corporel où se mêlent malice et ruse entre les deux partenaires.

Source: Abadá Capoeira Sion (Suisse)